Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-07-16T16:15:47+02:00

De la dépendance à l'indépendance. Histoire d'un sevrage...

Publié par Corinne Duval-Pollet

Eté 2007, dans quelques mois je vais avoir cinquante ans.

Eté 2007, j'ai une fois de plus décidé d'arrêter de fumer, vient d'arriver sur le marché le Champix, un nouveau traitement qui "parait-il" fait des miracles, je commence le traitement....

Peu à peu j'ai moins envie de fumer, peu à peu mon entourage se rend compte que je ne vais pas très bien.... Les semaines passent, j'ai arrêté de fumer, j'en suis assez fière...

Les semaines passent et tous se rendent compte que je vais de moins en moins bien.

Cet été là, tous les jours, je suis hantée par la maladie qui a emporté maman en 1998, au jour près je peux dire ce que je vivais cet été 1998 et ce n'était franchement pas un bel été, c'était même l'horreur. Pourquoi pratiquement dix ans après, tout me revenait comme si c'était hier? Les événements qui suivront feront dire à mon médecin que "Oui certainement quelque chose me reliait à ma cousine qui mourait de la même maladie!", début octobre, je l'ignorais encore....

Il me semble que j'ai arrêté le Champix en septembre, je ne supportais plus les nausées étaient fréquentes, les cauchemars aussi, même ma transpiration avait une odeur bizarre.

En septembre je vais de moins en moins bien, je m'isole, des amies me diront plus tard qu'elles ne savaient que faire pour m'aider. Je n'ai aucune notion que sombre dans une dépression profonde...

Le 4 octobre, jour de mes 50 ans, rien de spécial n'est prévu, le soir je suis à table avec mari et enfants et là, d'un coup je n'en peux plus, je ne sais pas expliquer mais je ressens un mal-être terrible. Je me souviens m'être levée de table, dire "je n'en peux plus", prendre les clés de la voiture et partir...

Je ne vous raconte pas la panique à la maison!!! Christian va faire le tour des connaissances, je ne suis chez aucune d'entre elles...

Je suis partie tout simplement m'acheter des cigarettes (et oui j'avais repris) puis de là je suis allée à la grande ville voisine m'acheter un Mc Do que j'ai mangé sur le parking en pleurant toutes les larmes de mon corps... J'ai pris soin d'appeler la maison pour dire de ne pas s'inquiéter. Quelques heures après je suis rentrée, je venais enfin de me rendre compte de mon état... Le lendemain j'étais chez le médecin et je commençais les antidépresseurs...

Mon médecin m'a expliqué que ce fameux traitement pour arrêter de fumer faisait des dégâts considérables, il avait même cessé de le prescrire... J'aurai très bien pu me suicider!!!

Je pense qu'en plus j'avais un état dépressif latent, ça a flambé chez moi.

Peu après le début de mon traitement, j'apprends qu'une cousine dont je suis très proche est atteinte de la Creutzfeldt-Jakob de forme génétique, il n'y a rien à faire contre cette saloperie de maladie, elle va mourir... Yveline habite aussi la Bretagne, je vais l'accompagner dans sa maladie, je suis détruite par le chagrin, détruite de revivre à nouveau çà.... Ma dose d'antidépresseur va doubler.

C'était en 2007, en 2014 j'en prends toujours! Je n'en ai plus besoin mais mon corps est tellement habitué qu'il est dépendant, très dépendant.

Ceux et celles qui l'ont vécu savent que le sevrage est une véritable galère après tant d'années! Vertiges, bourdonnements, les yeux qui roulent et j'en passe...

Plusieurs fois j'ai essayé d'arrêter en diminuant, mais les symptômes sont vraiment invalidants. Depuis quelques mois je prends aussi du Stilnox pour dormir au grand désespoir de mon médecin. Et puis..... je suis sous morphine!!!

Bon allez, la suite demain.... ;-)

Voir les commentaires

commentaires

Escapadesamoureuses 09/08/2014 01:04

Bonjour Corinne,
je viens de découvrir ton blog en passant sur le blog de La carne.
J'ai lu plusieurs de tes billets puis je suis tombée sur celui-ci.
Je suis aussi sous antidépresseurs depuis mon cancer et d'autres évènements difficiles qui se sont passés autour de moi.
J'ai plusieurs fois arrêté, et j'ai replongé dans la dépression à chaque fois.
Là, toute ma vie a changé depuis quelques mois, je me dis que peut-etre cette fois, j'arriverai à m'arreter tout doucement .
J'ai rencontré aussi un "accro" aux antidépresseurs. :) On compte bien arrêter définitivement tous les deux avant de nous retrouver à l'asile. :)

C'est une belle découverte que j'ai faite ce soir avec ton petit arbre à bulles de reves.

Corinne 09/08/2014 10:24

Bonjour et surtout merci pour cet adorable commentaire. Là je retourné à l'expo je passerai plus tard chez toi et surtout si tu veux nous re parlerons de ce mal qu'est la dépression, la vraie et non la déprime, se soutenir aide énormément je pense.
À très bientôt.

La Carne 22/07/2014 10:02

(juste une parenthèse sur le champix. Depuis, on a découvert que ce n'était pas lui la cause des idées noires qu'avaient certaines personnes qui le prenaient.)
j'ai lu ton billet suivant avant celui ci... mais concernant l'arrêt du tabac, je voulais quand même dire un truc. J'ai arrêté il y a 9 mois. Clairement, ça aurait été impossible avec ma simple volonté! Je me suis faite suivre par mon généraliste. le champix est passé par moi (l'ayant déjà testé, je savais qu'il m'assommait. Donc j'ai pris moins que les doses habituelles). Il ma aussi prescrit des vitamines et tout un tas d'autres trucs. ça n'a pas suffit. je pétais les plombs. il m'a mise sous anti dépresseurs. un classique pour ceux qui n'arrivent pas à arrêter de fumer tous seuls. J'ai pris ça pendant 3 mois. Puis, craignant la dépendance, j'ai préféré arrêter, petit à petit. Après 9 mois, j'ai encore très souvent envie de fumer. Des grosses envies. j'ai failli craquer plus d'une fois. Clairement, sans ma 4 ans à côté qui se fait un plaisir de manger les mégots qui trainent (plus les miens... mais ceux des autres)... j'aurai repris en toute connaissance des risques. Quand j'ai dit à mon médecin pourquoi je voulais arreter de fumer, il m'a dit "mauvaise raison"... j'avais dit "pour mes enfants"... quand j'ai dit "un peu pour moi aussi... le souffle, la peur de la maladie... de la mort..." il a dit "mauvaises raisons"... il a rajouté "en fait, il n'y a pas de mauvaises raisons. Mais la seule chose que vous devrez combattre en arrêtant, c'est le manque. donc dans votre décision, il faut avoir envie de ne plus être dépendante. Pour avoir cette envie, il faut en avoir conscience"... ben j'en agas conscience... mais c'est dur quand même.
je sais, je suis un peu hors sujet... :)

Pierrette Richard 20/07/2014 17:18

Ah ces maladies...pourquoi ça existe, bordel!
Je comprends que tu puisses avoir été à bout, ça m'est arrivé il n'y a pas longtemps et je pense objectivement que tu as plus de responsabilités que moi...Les anniversaires, ça déclenche toujours quelque chose...Je n'aime pas particulièrement fêter le mien...
Quant aux médocs, j'ai même peur d'en prendre...
Bisous guérison

Juju 18/07/2014 11:22

Bonjour Corinne, Je vois que les antidépresseurs ont un effet négatif, mais j'en prends depuis une année et je trouve ça toujours aussi formidable d'être heureux de vivre et de ne plus avoir d'idée noire au moindre problème. Je te souhaite un bel été.

Corinne 19/07/2014 21:09

Mais non Juju c'est le fait de les avoir pris trop longtemps par habitude qui est néfaste, par contre à l'époque ils m'ont bien aidée, je ne sais pas où j'en serais sans eux! Une année c'est pas trop grave, le tout est de savoir arrêter lorsque ça va mieux.
Courage.
Bises

dany51 17/07/2014 10:59

Tu as raison de vouloir diminuer tes medicaments, tout doucement, pour eviter tous les effets secondaires du sevrage. je fais moi aussi cela par étape car cela dure depuis trop longtemps (depuis 98), mais il y a des paliers difficiles a franchir. C'est le soir, le plus difficile car même avec, je ne trouve pas le sommeil et dors très peu. Je pense que le sommeil est vraiment un élément très réparateur et sans, c'est un cercle infernal. Quant a la cigarette, tu as déjà réduit et cela t'apaise, Courage et plein de bisous

nelly 17/07/2014 09:34

pas tres dispo en ce moment, mais quoiqu il arrive si besoin........suis la rue derrière ;)
c tres courageux de vouloir essayer en tous cas <3

Corinne 19/07/2014 21:07

Mais je vais très bien Nelly, c'est de l'histoire trèèès ancienne cette dépression, je me défait simplement de mes médocs...
Bises

madilys 17/07/2014 07:53

un cocktail pas tres cooL....
pour la l arret du tabac...il faut un declic perso,sinon,les medocs anti clopes.ne servent à rien (enfin je pense)
j en parle pas mais depuis 7 ans, je prends des ad pour troubles agoraphobiques(c'est pour cela que je ne peux plus travailler)....,c'est une béquille,je devrais les prendre à vie,certainement.............
courage
big bizzzzzzz tous

Corinne 19/07/2014 21:12

Pas top cette maladie que tu as! J'espère de tout cœur que tu pourras t'en sortir, ou que du moins les médicaments t'aident à faire face! Tu sais si tu as besoin de ces médicaments ce n'est pas la peine d’arrêter au contraire.
Courage à toi

Mitou 17/07/2014 07:47

coucou Corinne
Essayer c'est déjà un bon début ,les jours qui passent te donneront de l'espoir et puis un jour peut être tu te sentiras beaucoup mieux et plus forte et tu décideras qu'il est grand temps de vivre plus sainement !
Mais personne ne peut faire ce choix pour toi !!
gros bisous et courage tu dois y arriver
MITOU

yo 17/07/2014 07:34

Bonjour Corinne! une cousine est sortie d'une grosse dépression de 2 ans en allant voir un médecin à Paris (acupuncture je crois) elle revit. Pour le tabac, mon beau-frère vient de décéder à 59 ans du tabagisme, 2 mois de galère pour s'accrocher à la vie...gros problème aorte. Bon, il fait beau alors il faut profiter! bisous bonne journée

CathyRose 17/07/2014 05:44

Je ne fume pas donc il m'est difficile de savoir combien c'est difficile de s'arrêter, je connais juste les ravages que ça peut faire ... le papa de notre belle-fille est décédé mardi à cause de ça ! Les anti-dépresseurs j'en ai pris aussi, avec tout ce qui m'est tombé dessus ça n'est guère étonnant mais juste deux fois 6 mois et aucun souci pour arrêter à chaque fois ! Il est évident qu'il faut se faire aider quand on ne peut plus gérer seule, moi j'ai vu des psys en plus qui m'ont permis de parler, de vider mon sac et ça m'a fait beaucoup de bien, encore faut-il trouver le bon ! Quant à la cigarette, peut-être essayer de diminuer un peu ...
Très belle journée Corinne !
Grosses bises
Cathy

arlette 16/07/2014 22:20

Je te souhaite bon courage. Mon médecin a essayé de resuire mes antidépresseurs mais bon, je préfère encore m'empoisonner plutot que de ne pas essayer d'être sereine...et si je ne prends pas de somnifères, je ne dors pas sauf...si je fais des choses exceptionnelles
milles bisous ma copine

Corinne 16/07/2014 22:29

Il y a tant d'années que je les prends qu'ils ne servent plus à rien et je me suis déjà retrouvée dans un sale état sans aide et c'est pas top! Quand au somnifère pour l'instant ça va, mes nuits ne sont pas top mais j'arrive à gérer, en même temps il y a la morphine...
Gros bisous ma belle

michele 16/07/2014 20:49

ma pauvre Corinne , je te comprends , moi aussi quand on m'a décelé ma fibromyalgie j'ai eu un autre traitement antidépresseur , une horreur , je tombais de plus en plus en dépression , puis on a changé de traitement le LYRICA , et là la catastrophe , je pensais avoir un Parkinson , suis allée voir un neurologue en urgence qui m'a dit de cesser sur le champ cette cochonnerie , et depuis je continue mon traitement qui me convient , tu as pu te rendre compte , et qui sait , une fois au soleil je n'en n'aurais peut être plus besoin , j'ai appris que les vaporettes ont un certain danger , pire que la cigarette alors continue comme ma belle si tu te sens bien avec pourquoi changer , tes bijoux sont magnifiques , j'ai partagé ton blog avec quelques unes de mes amies qui ont aimé , elles me l'ont confirmé , elles t'admirent , sur ce je suis entre les cartons et mes ventes , aujourd'hui vendu une paire de mocassins Tod's de ma belle fille qui va être envoyée demain , car paiement pay pal , et encore une commande le panier en osier de Gordon , je lui avais déjà vendu le grand coussin pour l'hôtel il y a 15 jours , mes ventes continuent et les cartons se remplissent ainsi que les poubelles , c'est le grand débarras , de 300 m2 habitables je passe à 83 je ne peut pas tout emmener , je pense beaucoup à toi chaque fois que je passe devant mon mimosa ,le seul rescapé des 3 , et tous les bons souvenirs reviennent , remets toi de tes émotions et fais plein de bisous à Rosalie et à vous tous

Claudine /Canelle 16/07/2014 19:53

Passage très difficile , pour l'avoir partagé avec Mr Mari !!!
Bises Corinne

marie mathieu 16/07/2014 19:20

Bonsoir Corinne, il arrive un moment où il faut dire stop, je me sens mal, je demande de l'aide, la déprime c'est affreux, les médicaments aident mais... la dépendance est au bout, la cigarette c'est pas bien, mais qui suis-je pour juger, je n'ai jamais fumer, j'ai une très bonne amie qui fume, beaucoup, beaucoup trop, elle fait des bronchites qui me font peur, elle dit: j'arrête, mais une fois guérie, elle recommence, Entre deux maux il faut choisir le moins pire, si la cigarette t'aide, c'est peut-être moins mauvais que tous les médicaments, enfin, je ne suis pas médecin, mais je sais une chose: il faut se faire aider avant que cela aille trop loin. Bonne soirée bisous MTH PS les amis s'est aussi fait pour partager les galères!!!!

Corinne 16/07/2014 19:28

Ma très chère Marie ♥
Ton commentaire est très juste. Tu vois je pense que finalement je fumerai toujours, c'est ma béquille et souvent je l'ai entendu dire par les médecins que j'ai eu, le tout est d'essayer d'être raisonnable. Tu ne peux pas savoir comme je suis heureuse de pouvoir ENFIN me défaire de médicaments qu'il n'y a plus lieu que je prenne. Il va me falloir encore de longs mois je pense pour éliminer tout ces produits dans mon sang mais ce n'est pas bien grave.
Belle soirée à toi.
Doux bisous

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog