2014-07-19T19:13:48+02:00

De la dépendance à l'indépendance. La suite...

Publié par Corinne Duval-Pollet

Demain a passé trop vite, je n'ai pas réussi à le saisir pour continuer ce billet...

C'est étrange comme à la lecture de mon dernier billet, toutes pratiquement vous me parlez de l’arrêt du tabac alors que finalement ce n'est pas le sujet du billet, alors que je raconte une terrible maladie!

En ce qui concerne le tabac, je vais être claire tout de suite...

Après plusieurs tentatives d'arrêt, après avoir je pense tout essayer ce qui se présente sur le marché: médicaments, acupuncture et j'en passe, sans oublier la cigarette électronique, j'ai décidé que: fumer est un plaisir pour moi, une béquille aussi. Depuis plusieurs mois pour raisons financières je suis passée aux cigarettes roulées.

Comme l'écrit Marie dans son commentaire et comme DES médecins me l'ont signifié, j'ai besoin de fumer, la cigarette fait partie de mon équilibre. J'en mourrais peut-être, j'en connais les dangers. C'est un cas de conscience que j'assume...

J'en reviens au sevrage de médicaments, qui est le sujet principal.

Cet antidépresseur, je n'en ai plus besoin depuis plusieurs années, il est même arrivé depuis que je sombre de nouveau et ce dernier ne fait plus aucun effet puisque j'y suis trop habituée.

Voilà donc un mois, mon médecin m'en reparle, ça l'embête que je prenne toutes ces molécules! "Oui mais à chaque fois que j'essaye d'arrêter, je suis vraiment mal en point physiquement!". Je décide d'essayer de nouveau... C'était il y a un mois, j'ai commencé par un jour sur deux, le soir, puis finalement plus du tout le soir. Je ne prétends pas être en pleine forme au levé, les vertiges sont là, mais au final supportables. Quand au somnifère, je suis étonnée, je l'ai arrêté d'un coup et mon sommeil est "presque" normal, j'ai encore des insomnies, mais comme c'est MOI qui ai décidé d'arrêter et non que je n'ai plus le fameux médicament (c'était l'horreur lorsqu'il m'en manquait, je ne pensais qu'à ça et c'était nuit blanche assurée..), je gère calmement...

Je ne sais si c'est psychologique mais je me sens nettement mieux, puis le fait de créer m'a toujours permis d'aller bien.

Il me faudra encore des mois pour totalement arrêter l'antidépresseur, celui du matin sera diminué sur un long moment, le produit est dans mon sang depuis des années, il faut du temps encore pour l'éliminer, mais je sais désormais que c'est moi qui vais gagner.

Quand à la morphine, c'est une autre histoire, c'est grâce à elle que je peux avoir une vie quasi normale sans douleur. Je ne suis pas prête encore pour l'opération, pour se faire opérer il faut être sans contrainte pendant plusieurs mois et ça ce n'est pas pour demain...

Voir les commentaires

2014-07-16T16:15:47+02:00

De la dépendance à l'indépendance. Histoire d'un sevrage...

Publié par Corinne Duval-Pollet

Eté 2007, dans quelques mois je vais avoir cinquante ans.

Eté 2007, j'ai une fois de plus décidé d'arrêter de fumer, vient d'arriver sur le marché le Champix, un nouveau traitement qui "parait-il" fait des miracles, je commence le traitement....

Peu à peu j'ai moins envie de fumer, peu à peu mon entourage se rend compte que je ne vais pas très bien.... Les semaines passent, j'ai arrêté de fumer, j'en suis assez fière...

Les semaines passent et tous se rendent compte que je vais de moins en moins bien.

Cet été là, tous les jours, je suis hantée par la maladie qui a emporté maman en 1998, au jour près je peux dire ce que je vivais cet été 1998 et ce n'était franchement pas un bel été, c'était même l'horreur. Pourquoi pratiquement dix ans après, tout me revenait comme si c'était hier? Les événements qui suivront feront dire à mon médecin que "Oui certainement quelque chose me reliait à ma cousine qui mourait de la même maladie!", début octobre, je l'ignorais encore....

Il me semble que j'ai arrêté le Champix en septembre, je ne supportais plus les nausées étaient fréquentes, les cauchemars aussi, même ma transpiration avait une odeur bizarre.

En septembre je vais de moins en moins bien, je m'isole, des amies me diront plus tard qu'elles ne savaient que faire pour m'aider. Je n'ai aucune notion que sombre dans une dépression profonde...

Le 4 octobre, jour de mes 50 ans, rien de spécial n'est prévu, le soir je suis à table avec mari et enfants et là, d'un coup je n'en peux plus, je ne sais pas expliquer mais je ressens un mal-être terrible. Je me souviens m'être levée de table, dire "je n'en peux plus", prendre les clés de la voiture et partir...

Je ne vous raconte pas la panique à la maison!!! Christian va faire le tour des connaissances, je ne suis chez aucune d'entre elles...

Je suis partie tout simplement m'acheter des cigarettes (et oui j'avais repris) puis de là je suis allée à la grande ville voisine m'acheter un Mc Do que j'ai mangé sur le parking en pleurant toutes les larmes de mon corps... J'ai pris soin d'appeler la maison pour dire de ne pas s'inquiéter. Quelques heures après je suis rentrée, je venais enfin de me rendre compte de mon état... Le lendemain j'étais chez le médecin et je commençais les antidépresseurs...

Mon médecin m'a expliqué que ce fameux traitement pour arrêter de fumer faisait des dégâts considérables, il avait même cessé de le prescrire... J'aurai très bien pu me suicider!!!

Je pense qu'en plus j'avais un état dépressif latent, ça a flambé chez moi.

Peu après le début de mon traitement, j'apprends qu'une cousine dont je suis très proche est atteinte de la Creutzfeldt-Jakob de forme génétique, il n'y a rien à faire contre cette saloperie de maladie, elle va mourir... Yveline habite aussi la Bretagne, je vais l'accompagner dans sa maladie, je suis détruite par le chagrin, détruite de revivre à nouveau çà.... Ma dose d'antidépresseur va doubler.

C'était en 2007, en 2014 j'en prends toujours! Je n'en ai plus besoin mais mon corps est tellement habitué qu'il est dépendant, très dépendant.

Ceux et celles qui l'ont vécu savent que le sevrage est une véritable galère après tant d'années! Vertiges, bourdonnements, les yeux qui roulent et j'en passe...

Plusieurs fois j'ai essayé d'arrêter en diminuant, mais les symptômes sont vraiment invalidants. Depuis quelques mois je prends aussi du Stilnox pour dormir au grand désespoir de mon médecin. Et puis..... je suis sous morphine!!!

Bon allez, la suite demain.... ;-)

Voir les commentaires

2014-07-14T11:11:09+02:00

Quand Féernandine ose, ce n'est pas à moitié....

Publié par Corinne Duval-Pollet

"Qui ne tente rien n'a rien." cet adage je l'ai fait mien et pourtant si vous m'aviez connu plus jeune, vous seriez bien étonné de me trouver ici à vous raconter ma vie et encore plus là où j'étais vendredi dernier....

Il parait que ce sont les grands timides qui osent et je pense en être l'exemple type, moi-même je m'étonne, j'ai l'impression d'être deux personnes (rires)...

Je vous ai présenté mes nouvelles créations, les présenter c'est bien mais...... Il faut se faire connaitre.

Je vais tenter des Marchés Nocturnes mais encore faut-il que je trouve de la place, les plus côtés sont complets en général. J'ai donc choisi de m'essayer sur un Marché classique, de ceux où le chaland vient acheter ses fruits et légumes et n'a rien à faire de la petite créatrice...

Ben j'ai osé malgré tout, j'avais envie de voir si.....

Me voilà donc à Locmiquélic, le bourg voisin, vendredi matin.....

Mais qu'est-ce donc???

Mais qu'est-ce donc???

J'avais téléphoné l'avant veille pour savoir si il y avait de la place? Un accueil chaleureux: "Mais oui venez, au contraire nous aimerions étoffer le marché...".

J'arrive à huit heures et j'ai l'embarras du choix pour m'installer, il faut dire que je prends deux mètres, je suis casable partout.

J'adore cette ambiance de marché où tout le monde se parle et s'entraide et j'admire énormément ces gens qui font ça toute l'année par tous les temps, CHAPEAU à eux...

Mon petit stand prend vraiment peu de place...

Mon petit stand prend vraiment peu de place...

Les premiers consommateurs arrivent très vite, ce sont des personnes âgées qui ont leurs habitudes et ne jettent pas un regard sur moi, je me demande même si elles me voient?

Détails de mon stand.
Détails de mon stand.
Détails de mon stand.

Détails de mon stand.

Puis de temps en temps quelqu'un ose s'approcher, il est vrai que mes bijoux sont un peu spéciaux, je suis contente, ils attirent et plaisent, les petites cartes que Clémentine m'a fabriquées partent. Au fil de la matinée, le monde arrive mais les touristes sont encore rares, ils n'arriveront en général que le lendemain, la saison est courte du 14 juillet au 15 août en général. Puis il y a celles qui m'ont dit "vas y fonces" qui s'abstiennent de passer, certainement au cas où je leur mettrai le couteau sous la gorge, les obligeant à m'acheter une bricole....Puis il a celles qui n'ont vraiment pas pu passer.

Et puis il y a eu surtout des ventes et là hourra, c'est donc que ça plait...

C'était une première pour ces bijoux et finalement j'en tire du positif puisque ce n'était pas un marché d'artisans.

Il faut que je fasse des petits panneaux expliquant d'où viennent les matériaux, comment ils sont traités etc...

Il est peut-être un peu tard, je risque de ne plus trouver de place dans les marchés dédiés à l’artisanat, mais je suis bien décidée à en trouver quelques uns. C'est que depuis vendredi j'ai créé, plus le stock est varié et plus il attire l’œil. Me voilà pleine de goût. Une occasion pour moi de sortir du train train, de respirer loin de la maison. VIVE la liberté...

Nouveautés dont un bracelet pour toute petite fille (seconde photo)
Nouveautés dont un bracelet pour toute petite fille (seconde photo)
Nouveautés dont un bracelet pour toute petite fille (seconde photo)
Nouveautés dont un bracelet pour toute petite fille (seconde photo)

Nouveautés dont un bracelet pour toute petite fille (seconde photo)

En ce jour de 14 Juillet, c'est ma petite grand-mère adorée que j’honore, FERNANDE aurait 109 ans aujourd'hui, je vous en parle souvent, elle est ma MUSE ♥

Ma Fée FERNANDE

Ma Fée FERNANDE

Voir les commentaires

2014-07-11T12:21:32+02:00

Pas touche à ma BRETAGNE...

Publié par Corinne Duval-Pollet

NON MAIS QU'EST-CE QU'EST QUE CA???......

Et oui je viens pousser un coup de Gueule!!! ASSEZ de lire partout lorsqu'il fait moche: "ON A DU TEMPS COMME EN BRETAGNE!"....

ET LE CRACHIN BRETON, ET CECI ET CELA.......

Lorsque je lis çà, mon sang ne fait qu'un tour... Comment ose t-on traiter ainsi ma région d'adoption?

Encore hier soir, alors que certainement une majorité de la France était sous les eaux, et bien nous, nous étions assis dehors sur la pelouse de l'immeuble de derrière chez nous, invités à prendre l'apéritif, apéritif qui était organisé par une "nouvelle venue " de l'immeuble (que nous connaissons) qui enchantée de l'accueil reçu à son arrivée a décidé de cette petite fête improvisée.... La Sangria était excellente, les amuse-gueule aussi et nous avons trinqué au son des guitares. Tout ça sous le SOLEIL...

Elle est comme ça la BRETAGNE, elle semble rude au premier abord que ce soit le climat ou ses habitants ; mais lorsque l'on se laisse faire............. quelle MERVEILLE: douceur dans l'air et douceur dans les cœurs....... Messieurs(dames) de la météo, allez vous FAIRE VOIR.....

Bien-sûr de temps en temps on s'essuie un coup de tabac, mais n'allez pas imaginer que ce soit fréquent...

Voilà j'arrête là je crois que je viens de me faire des ennemis pour la vie mais tant pis, je ne supporte pas les "Clichés"... Arrêtez de lire bêtement les médias, venez vous rendre compte sur place!!!

ALLEZ, SANS RANCUNE...

Pas touche à ma BRETAGNE...
Pas touche à ma BRETAGNE...
Pas touche à ma BRETAGNE...
Pas touche à ma BRETAGNE...

Voir les commentaires

2014-07-08T07:26:48+02:00

Féernandine et ses Trésors d'Océan

Publié par Corinne Duval-Pollet

C'était en 2006 en été. Ce jour là j'avais acheté un très gros poisson et alors qu'une fois cuit, je le débarrassais des arrêtes, comme souvent, une petite lumière s'est allumée dans ma tête: "Tiens je pourrais peut-être faire quelque chose avec çà!"... Et me voilà partie à fabriquer des bijoux à partir d'une base assez insolite....

A l'époque j'avais un petit atelier en centre ville où je vendais mes créations (je vous raconterai un jour...) et mes drôles de bijoux ont eu un certain succès

Puis, j'ai dû quitter les lieux, le local étant vendu, puis quelques mois après j'ai cessé toutes mes activités manuelles sur un coup de tête et pendant quelques années je n'ai plus rien fait, sauf écrire pour un journal.

Le temps a passé, j'ai dû arrêter mon activité de correspondante, mon corps ne suivait plus.

Depuis je re-bidouille, cherchant à me faire quelques sous. Le tricot est venu, certains d'entre vous connaissent mes Ding et autres délires, je vais continuer un peu mais j'avais ce besoin de créer quelque chose de vraiment à moi, je l'ai écrit souvent, j'aime l'originalité, l'exclusif, j'aime inventer, tester.....

Depuis un mois après une discussion avec le papa de Rosalie, j'ai retrouvé ma motivation et c'est reparti pour un tour....

Je vous mets quelques photos et ensuite, je vous explique... .

Ce n'est pas le plus joli, il date celui-là...

Ce n'est pas le plus joli, il date celui-là...

Sur la photo ci-dessus, c'est un pendentif qui date de 2006, un essais que j'avais fait avec de la peinture dorée....

Les suivants sont tous nouveaux et là je m'éclate...

Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.
Les nouveaux délires venus de l'Océan.

Les nouveaux délires venus de l'Océan.

Voilà mon travail. Je suis réellement en extase devant ce qu'offre la nature, des possibilités qu'elle donne à qui aime créer! Je pourrais presque dire que je fabrique des "Bijoux Bios", en tout cas, c'est sûr: je recycle lol.

Me voilà à fabriquer toute la journée, trier, sécher, traiter, imaginer....

Je n'ai pas encore monté le pendentif, mais vous verrez, j'utilise aussi des pigments naturels. Sur les photos ci-dessus ce sont les couleurs tel-quel...

Je fait du stock et je vais faire quelques marchés dans le coin, essayer de trouver des boutiques où faire des dépôts et puis aussi les mettre sur ma e-boutique chez Alittlemarket.

Surtout n'hésitez pas à partager ce billet pour me faire connaître et puis si il y a des amateurs ici je me ferai un plaisir de vous communiquer mes prix, des pris légers pour des créations uniques. Vous comprendrez que je ne vais pas donner trop de détail sur le "Comment je fais?", ce sont mes petits neurones qui ont travaillés, j'ai d'ailleurs cherché sur le Net et n'ai pas trouvé d'autres personnes qui travaillent ces matières que j'appelle "Trésors d'Océan".

Voilà les amis, j'attends vos avis, vos critiques (ça fait avancer) alors n'hésitez pas à me laisser un petit mot...

Allez, j'y retourne...

Voir les commentaires

2014-07-06T20:15:15+02:00

Cogitage, sevrage et..... fromage???

Publié par Corinne Duval-Pollet

Il y a bien une semaine que je ne suis pas passée par ici? Une semaine que je ne vous ai pas parlé du Maroc???

Allez, pour le Maroc on fait une pause, mais je vous préviens: Je n'en ai pas terminé de mon récit de voyage...

Peut-être m'imaginez vous les yeux dans le vague, accablée de tristesse, ne pensant qu'à me sauver de nouveau?

Il est vrai que l'envie de repartir est encore bien là mais à mon avis que ce n'est pas pour demain que de nouveau nous repartirons...

Je ne suis pas du tout inactive, au contraire.... Je cogite beaucoup, cherchant LA SOLUTION MIRACLE qui me permettra de mettre du beurre dans les épinards... Lorsque j'évoque la possibilité de faire un peu d'intérim en usine, c'est tout juste si mari et enfants ne se roulent pas par terre de rire "Dans ton état, tu rêves!!!". Donc je cogite, et j'agis....

J'agis en utilisant mes mains et mon esprit créatif. Pour ça il n'y a pas de soucis, je crée, mais encore faut-il que.....

Je vais vous laisser mariner un peu, mes nouvelles bidouilles vous seront présentées lors de mon prochain billet... Pourquoi?

Et bien aujourd'hui était un anniversaire....

Aujourd'hui ma petite Rosalie a eu trois mois. Elle est trop drôle cette petite, ce n'est pas une beauté à tomber, mais quel charme a ce bébé! Une rigolote, bavarde avec un caractère bien trempé...

Cogitage, sevrage et..... fromage???
Cogitage, sevrage et..... fromage???
Cogitage, sevrage et..... fromage???

Voilà, c'est tout pour ce soir, j'ai aussi commencé un sevrage de médicaments et m'oblige à me coucher tôt, il m'arrive encore de passer quelques nuits presque blanches, mais je résiste à l'appel de la pilule rose et quel bonheur de me sentir mieux le matin.

Pour terminer, je vous mets en avant goût une photo de mes créations du moment, en fait j'avais mis au point ce truc en 2006, puis la vie a fait que...

Cogitage, sevrage et..... fromage???
Cogitage, sevrage et..... fromage???

Voir les commentaires

2014-06-30T11:58:59+02:00

Une balade en Alsace?

Publié par Corinne Duval-Pollet

Bonjour.

Aujourd'hui, des photos et encore des photos de cigognes et ensuite, je raconte en quelques mots....

Une balade en Alsace?
Une balade en Alsace?
Une balade en Alsace?

Serions nous arrivés du côté de chez Mitou, pas loin de la Lorraine?

Une balade en Alsace?
Une balade en Alsace?
Une balade en Alsace?

A la vue des photos, vous aurez deviné qu'elles n'ont pas été prises en Alsace, mais au Maroc.

J'avais pourtant lu il y a longtemps le formidable "polar" de Jean-Christophe Grangé: Le Vol des Cigognes, où l'on apprend que les cigognes migrent et voyagent très loin hors de France, mais jamais je n'aurais pu imaginer découvrir des cigognes à Marrakech!!!

Désolée pour celles et ceux qui pensaient découvrir l'Alsace sur mon blog, nous sommes toujours au Maroc...

Voir les commentaires

2014-06-27T14:15:03+02:00

Dans un monde de couleurs et d'étoffes.

Publié par Corinne Duval-Pollet

Bonjour tous. C'est à nouveau dans les souks de Marrakech que je vous emmène aujourd'hui, plus particulièrement dans le quartier des tisserands.

Un jeune homme qui n'était travaillait dans une échoppe (j'ai oublié de quoi!) et à qui je demandais où se trouvait les boutiques de cuir, nous y a emmenés, laissés nous y balader, puis nous a proposé de nous montrer cet endroit multicolore. Bien-sûr je pense qu'il connaissait bien l'un des artisans et espérait que nous y achetions quelque chose, en tout cas il était adorable...

Je pense que les photos parleront d'elles-même, pas la peine que je continue mes blablas.....

La laine et la soie arrivent par écheveaux, sont teintées avec différents pigments naturels et sèchent suspendues à des canes de bambou. Les cuves et autres outils semblent sortis d'un autre âge, c'est fascinant. L'un des artisans nous expliquera toutes les opérations nécessaires avant la finalisation du travail, c'était passionnant à écouter...

Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.
Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.

Les étapes de transformation de la laine et de la soie végétale.

Ce qui est appelé "soie" au Maroc ou encore "soie végétale" ou Sabra, est un fil tiré du cactus aloe véra. Je vous mets un lien qui expliquera mieux que moi.

Après les explications de fabrication, nous avons bien-sûr eu le droit à la présentation des étoffes, Christian en a profiter pour s'amuser à me tirer le portrait, et moi j'en ai profité pour craquer pour une superbe étole dans des tons de marron, beige et or ...

Toutes les couleurs de l'arc en ciel...
Toutes les couleurs de l'arc en ciel...
Toutes les couleurs de l'arc en ciel...
Toutes les couleurs de l'arc en ciel...

Toutes les couleurs de l'arc en ciel...

Heureusement que je n'ai passé que huit jours là bas, parce-que que figurez vous que je n'ai pas encore fini de raconter et que je ne m'en lasse pas ....

Et chez vous, ça va comment?

Voir les commentaires

2014-06-24T12:26:44+02:00

La Gazelle aux Souk de Marrakech.

Publié par Corinne Duval-Pollet

Je vous avais laissé juste à l'entrée des souk puis....

Ben chez moi c'est aussi un peu le souk, je m'éparpille et finalement je ne fais pas grand chose, il fait chaud, très chaud même et me voilà (presque) à vivre comme là-bas, sans me presser....

J'ai adoré me promener dans cette ville dans la ville. J'aurais pu y passer la journée et y retourner encore et encore...

Certes, il faut s'armer de patience, oser dire NON, entrer dans le jeu du marchandage et résister à l'envie d'y claquer une fortune.

Nous nous étions donné un budget et pas question de le dépasser. A chaque fois, j'expliquais gentiment que "Bien-sûr j'aimerai faire plaisir en achetant plus, mais voilà nous avons une famille nombreuse et nous ne sommes pas des touristes fortunés.". Au final, je trouve que nous avons pu errer assez librement... Puis vous me connaissez, j'adore papoter avec tout le monde et là j'y ai trouvé mon compte. La Gazelle était aux anges :-)

Notre premier achat fut pour Célestine qui rêvait d'une théière, après l'achat, le vendeur nous a conseillé d'aller rendre visite à son copain l'herboriste.....

C'est ce que nous avons fait bien sur et nous n'en sommes pas sortis les mains vides, quoique nous ayons été très raisonnables.

C'est le safran qui a eu mes faveurs, le savon noir que j'utilise beaucoup c'est un gommage naturel pour le corps il rend la peau incroyablement douce

Chez l'herboriste...
Chez l'herboriste...
Chez l'herboriste...

Chez l'herboriste...

J'ai aussi testé dans du thé à la menthe, des cristaux mentholés. Un tout petit morceau de paillette parfume et surtout dégage les voies respiratoires, il peuvent s'utiliser aussi en inhalations et en cherchant sur le net, j'ai découvert bien d'autres propriétés (voir le lien).

Nos emplettes terminées dans ce commerce, nous avons eu en cadeau trois cônes de "Rouge Berbère", c'est magique appliqué sur les lèvres ou les joues, je mets aussi un lien qui explique...

Cristaux de menthol et Rouge à lèvres Berbère...
Cristaux de menthol et Rouge à lèvres Berbère...

Cristaux de menthol et Rouge à lèvres Berbère...

Nous nous dirigeons vers un enchevêtrement de rues et ruelles, toutes plus colorées les une que les autres, parfois un appel à se pousser, voilà une carriole tirée par une mule qui déboule, certaines sont chargées à bloc

La Gazelle aux Souk de Marrakech.
La Gazelle aux Souk de Marrakech.
La Gazelle aux Souk de Marrakech.

Si un jour vous passez par-là, je vous conseille d'oser vous enfoncer dans les ruelles, là vous trouverez les artisans à l'oeuvre, c'est une ruche, personne ne vous embête, ils travaillent, ensuite le fruit de leur labeur sera exposé dans les échoppes pour y être vendu. La production me semble énorme, vraiment peu chère pour certaines pièces comme les sacs ou la ferronnerie et je me demande si malgré le nombre de touristes, tous ces gens arrivent à gagner correctement leur vie?

De l'art, véritablement.
De l'art, véritablement.
De l'art, véritablement.
De l'art, véritablement.

De l'art, véritablement.

Je peux paraître longue pour certains d'entre vous mais j'ai choisi d'essayer de sortir un peu des sentiers battus vous faire découvrir un aspect des souks que l'on ne trouve par forcément dans les guides touristiques, vous faire ressentir pourquoi j'ai tant aimer me perdre dans ce monde particulier des souks et tout ça sans jamais me sentir menacée...

Le prochain billet sera consacré à un monde très coloré, celui des tisserands....

La Gazelle aux Souk de Marrakech.

Voir les commentaires

2014-06-20T13:07:45+02:00

Impressions personnelles sur Marrakech.

Publié par Corinne Duval-Pollet

Ouf voilà un peu de liberté, dur dur de trouver le temps d'écrire ici et je me rends compte que peu à peu mon blog devient invisible... Sniff

Je vais vous raconter Marrakech à ma façon, n'attendez pas une leçon d'histoire ou de géographie, il y a des sites sur Google qui sont très bien faits pour ça et des blogs aussi.

Ceux qui me connaissent savent que je suis pas les sentiers tous tracés, je suis née comme ça, je n'en fais qu'à ma tête....

De l'hôtel Madina qui est à 17 km de Marrakech, nous prenons un matin une navette qui nous emmène enfin à Marrakech, c'est bien beau de glander au Club mais c'est aussi le Maroc que nous sommes venus découvrir.

Je suis très limitée dans mes déplacements vu mon état donc pas de 4x4, de quad, ni de balade à dos de camélidés. Un coup de morphine et on verra comment je tiens la route....

Du club à la ville, c'est déjà toute une aventure. Je crois que je n'ai jamais vu autant de deux roues qu'au Maroc, mobylettes et vélos sont les rois de la route. Nous apprenons que seul le pilote des dis deux roues est assuré, ce qui fait que le passager risque sa vie à tout moment, ignorant le port du casque!!!

Tout le long de la route, ce sont des hameaux où poussent d'innombrables boutiques. Elles sont toues simples, des épiceries, des bouchers, des pharmacies et bien sur des garages, énormément de garages pour réparer tout ce qui roule....

Photos prises à l'arrache de l'intérieur de la navette.
Photos prises à l'arrache de l'intérieur de la navette.
Photos prises à l'arrache de l'intérieur de la navette.
Photos prises à l'arrache de l'intérieur de la navette.

Photos prises à l'arrache de l'intérieur de la navette.

Nous longeons les remparts et la navette nous dépose à l'intérieur de la Medina. Le chauffeur nous demande quand nous rentrons et semble peinés pour nous quand nous lui annonçons notre intention d'y passer la journée entière "vous ne ferez pas de sieste???".

Ben faut dire que le touriste n'a pas trop le temps de faire la sieste, une journée à Marrakech, c'est court, trop court, tellement court que ça en est frustrant. Il y a tant à voir, à découvrir, à rencontrer, à partager! Je ne sais plus si je l'ai déjà écrit: les marocains sont des gens agréables, accueillants, adorables, c'est ce côté là de mon séjour qui m'a plus, faire connaissance avec un peuple qui ne demande qu'à partager.

(Certains d'entre-vous ont peut-être les cheveux dressés sur la tête en me lisant, certains pensent peut-être "elle n'a qu'à venir dans les banlieues, elle verra...". Seulement je n'étais pas en banlieue, pas en France, j'étais au Maroc..., ).

Nous voilà donc livrés à nous même, refusant avec le sourire tout simplement, l'aide de guides qui sont là à la sortie des cars.

Munis d'un plan de la ville, nous partons direction les souks...

Ce n'est qu'un début...
Ce n'est qu'un début...
Ce n'est qu'un début...
Ce n'est qu'un début...

Ce n'est qu'un début...

C'est tout pour aujourd'hui, soyez prêts pour le prochain billet, ce ne sera que couleurs, impressions, il ne vous manquera que le bruit,( Marrakech c'est beaucoup de bruit) et les odeurs de toutes sortes...

Juste pour vous mettre l'eau à la bouche: les souks de Marrakech sont un véritable bijou...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog