Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #qui je suis catégorie

2015-01-22T23:21:22+01:00

Grand-mère, si tu savais!!!

Publié par Corinne Duval-Pollet

Holà! Il est tard déjà et en plus j’ai décidé de garder Rosalie avec moi demain. Mais oui, tu sais Rosalie, ma petite fille! C’est que tu es arrière-arrière grand-mère! Deux fois même puisque en septembre chez ton arrière petit fils Matthieu est née une petite au prénom prédestiné de … Charlie!!!
A la maison, c’est Clémentine qui nous a fait grands parents, pas la peine de te le conter, tu sais ce qu’est le bonheur d’avoir des petits enfants, toi qui a tant choyées tes trois petites filles dont je faisait partie et qui par la suite a eu le bonheur de connaître tes six arrières petits enfants.
Tu le sais Mémère Fernande, je pense très très souvent à toi, je parle aussi très souvent de toi, et mes enfants aussi d’ailleurs! C’est étrange quand même tu es morte au beau milieu de la mort de maman et papa, elle en octobre 98, toi en janvier 99 et papa ton fils en avril 99.Tu te rends compte la claque§ Soudain je me retrouvais l'aînée de toute la famille, il n'y avait plus personne au dessus de moi! Jamais le chagrin de vous avoir perdu tous les trois si vite et si soudainement ne s’éteindra, mais en même temps tu me connais, je suis comme toi, rien ne m’abat, je pleure, je souffre énormément, sincèrement puis en votre mémoire, grâce à ce que vous m’avez inculqué, je rebondis. Heureusement hein, parce que tu le sais, la vie ne nous a pas épargnés Mais bon , je dis comme toi « Je prends les coups de mer comme ils viennent »(un coup de mer, c’est une grosse vague, une catastrophe…), puis comme souvent tu le disais aussi avec ton œil noir et malicieux « J’ai le dos large, ça glisse »… PAREIL mémère, je suis comme toi, j’y arrive, pas grand-chose ne m’atteint, en tout cas, pas les futilités et les bassesses.
Tu te rends compte l’influence que tu as eu sur moi, du haut de ton un mètre cinquante?
Il faut dire que tu étais quelqu’un, tu as même eu le droit à un article dans une revue historique! Petite bonne femme réfugiée seule en Angleterre avec son fils de huit ans, mon père, alors que son amour restera seul en France combattre pendant ces année de seconde guerre mondiale (j’ai comme trésor les télégrammes que mon grand père Charles et toi vous vous écriviez). Petite bonne femme qui va créer en pays étranger, sans en connaitre la langue, un Atelier de couture qui habillera des princesses, des danseuses étoiles. Toi et papa étiez des immigrés, tout comme la famille de Christian mon mari, vous étiez tous solidaires là-bas et aussi il faut le dire en tant qu’IMMIGRES étant au départ passés par des camps d’accueil , par la suite vous avez été accueillis à bras ouverts par les anglais, d’ailleurs vous garderez jusqu'au bout de votre vie de belles amitiés en Cornouailles anglaise. Vous les catholiques étaient pris en charge par des anglicans.
Toute ta vie, tu nous as choyées mes sœurs et moi, toute ta vie tu as fait le bien sans t’en remettre de personne, TU ÉTAIS TOI envers et contre tous, droite et honnête. Ton mari et ton fils étaient de la même trempe. Vous nous avez offert l’éducation, la culture, le respect et la droiture, ce que nous avons fait avec Christian par la suite avec nos enfants, tu le sais lui aussi est issu de gens bien..
Tu te souviens comment j‘étais? Depuis très petite tout d‘abord gueularde, on me surnommait « La Callas« et ensuite très taquine (je ne gueule plus mais taquine je le suis restée et je le revendique), très tôt malgré une timidité j'ai mené ma barque. Tu sais ce que j‘aimais t‘entendre dire de moi? Celle la, elle a un fichu caractère, mais le bon en elle, c‘est qu‘elle n‘est pas rancunière« .. Très souvent je pense à tout ça, à ces belles années d’amour que mes parents et toi m’avez données. Tu n’a jamais malgré ta petite taille courbée l’échine devant qui que ce soit, tu le sais, je suis comme toi et qu’est-ce que j’en suis fière. Je ne courbe pas mais je respecte l’autre. Je t’avoue une chose en secret….. Je crois bien que tu es la seule à avoir su me faire plier, t’étais trop forte Mémère FERNANDE. Tu as vu, j’ai choisi de m’appeler FEERNANDINE lorsque je crée! Tu imagines bien que c’est en ton honneur. J’ignore si d’où tu es tu vois tout ce qui se passe dans le monde? J’ignore si tu entends la calomnie gratuite? Mais tu sais, surtout, ne t’inquiètes pas pour moi, je te ressemble, je ne plie pas.


J’ai encore juste une chose à t’avouer! En regardant des photos de moi prises à Noël, un temps j’ai été horrifiée…. Je te ressemble de plus en plus et tu t’imagines bien qu’à mon âge je me prends des claques à me voir vieillir!!! Ca n’a jamais été un secret, je vous ressemble beaucoup physiquement à toi et à papa, alors, le choc passé, je suis finalement fière de voir vos traits s’inscrire de plus en plus sur mon visage, en patois de chez nous on dit « Un tien il cale pas une roussette » (traduction: un chien ne met pas au monde une roussette, la roussette étant un poisson).
Voilà ma Tite Grand-Mère, j’espère ne pas t’avoir trop dérangée. Surtout, si l’ailleurs existe et que tu es près de tous ceux que j’aime, tu les embrasses et dis leur bien de ne pas s’en faire, je tiens bon la barre, je ne suis pas seule, loin de là.

Charles, Corinne et Fernande. Rosalie et moi.Clémentine, Rosalie, Matthieu et Charlie....
Charles, Corinne et Fernande. Rosalie et moi.Clémentine, Rosalie, Matthieu et Charlie....
Charles, Corinne et Fernande. Rosalie et moi.Clémentine, Rosalie, Matthieu et Charlie....

Charles, Corinne et Fernande. Rosalie et moi.Clémentine, Rosalie, Matthieu et Charlie....

Voir les commentaires

2014-09-11T11:56:18+02:00

Nos différences.... Une mise au point.

Publié par Corinne Duval-Pollet

Hier soir à la maison, sont venues des personnes avec lesquelles j'ai le projet de créer un Collectif d'artisans créateurs. Ces gens je les ai rencontrés lors de l'événement "La Claque" qui a eu lieu à Port-Louis en août.

Nous avons chacun notre spécialité et venons tous d'horizons différents. Nous n'avons pas le même âge non plus. Nous sommes des hommes et des femmes et sans le faire exprès il y a la PARITÉ.

En août lorsque je leur ai parlé de ce projet, c'est leur savoir faire qui m'a interpellé et c'est encore le cas du reste, loin de moi l'idée de leur demander leurs origines...

Hier, nous avons eu le temps de faire plus ample connaissance, de parler un peu de nous...

Hier après-midi alors que je travaillais à mes bijoux, je pensais à ce que je peux lire dans les commentaires de certains articles de Presse ou sur des blogs, j'étais atterrée par la haine, le racisme qui ressortent régulièrement! Je n'ai pas trouvé de réponses à mes pensées mais je suis suis posé la question et ce n'est pas la première fois: "Tu n'es vraiment pas raciste?" et je me suis répondu en toute conscience: "NON".

Par contre, il y a des personnes que je n'aime pas, ça c'est sûr, je ne suis pas une sainte; et quand je n'aime pas, je n'aime pas. Ces personnes là, je ne leur veux aucun mal, je les rayent de mes pensées, point ça s'arrête, là. Je peux très bien ne pas aimer un voisin, un français, un noir, un blanc, un jaune, un catholique, un musulman, un juif, un protestant etc, je ne fais pas la différence dans ce cas là, comme je ne fais pas la différence lorsque j'aime...

Hier soir nous étions cinq, hier soir il y avait un noir africain immigré, il y avait un homosexuel, il y avait une catho, il y avait une retraitée et il y avait moi, laïque de gauche. Comment m'ont-ils définie dans leur esprit? Je n'en sait rien et je m'en fiche d'ailleurs si je les présente ainsi, qu'ils ne m'en veuillent surtout pas, c'est juste qu'hier soir, j'ai eu devant moi un échantillon de personnes totalement différentes l'une de l'autre et c'était FORMIDABLE, je sais que nous allons bâtir de belles choses ensemble, chacun apportant la richesse de ce qu'il EST...

Pour conclure, lorsque j'ai eu un atelier en ville il y a quelques années, régulièrement des "Gens du voyage" passaient vendre des bricoles, leur camp s'installait tout près de la maison où depuis une résidence d'immeubles et de maisons a été construite où sévissent quelques dealers bien blancs de chez nous!. Je me souviens en particulier d'une jeune femme adorable, elle vendait des copies de parfum, je lui en ai acheté un une fois, elle passait régulièrement sachant que je n'achèterai pas à chaque fois, elle passait tout simplement pour papoter, elle aussi avait un enfant "pas comme les autres" et savait qu'elle pouvait en parler avec moi, je la respectais énormément pour le choix de vie qu'elle avait fait. Une autre était vraiment l'image typique de la bohémienne avec le boniment qui allait avec, les joutes verbales entre elle et moi étaient devenues un jeu, j'adorais ça et elle aussi. Jamais à ces moments là je me suis sentie en insécurité, c'était juste des gens comme moi.

Voilà, je ne viens pas faire de morale, pas du tout, j'écris juste mes pensées et je respecte les vôtres SAUF si vous venez ici par hasard écrire des PROPOS RACISTES, ça, je ne l'accepterai pas, pourtant mon blog vous est ouvert à la discussion et même au débat si vous le souhaitez, au contraire je n'attends que ça, SAUF pour la HAINE PURE, c'est NON....

Voir les commentaires

2014-08-18T22:07:11+02:00

Un certain 19 Août....

Publié par Corinne Duval-Pollet

Il y a des moments où parfois on en peut plus.

On en peut plus de crasses que la vie nous fait, des chagrins, de gros soucis...

On se demande "quand ça va s'arrêter?", rien y fait, on n'en voit pas le bout...

Quelqu'un pour vous rassurer vous dit: -"La roue tourne.", on a juste envie de lui retourner une baffe: "Connard, j'y crois plus.."

Les semaines passent, parfois les mois et même les années. De chagrins en galères, on y croit plus.

De chagrins en galères, pourtant on s'accroche....

Puis un jour, une petite lueur, un petit bonheur....

Puis, le lendemain juste un sourire nous met le cœur en fête...

Puis les jours se suivent et de petits bonheurs en petits bonheurs, on se trouve à espérer de nouveau.

La roue tournerait-elle vraiment?

Oui, je pense qu'elle tourne, en effet, tout doucement l'air de rien, les jours deviennent plus lumineux, on se réveille le cœur en fête sans vraiment savoir pourquoi, alors on sourit un peu plus que d'habitude, on remarque des Petits rien qui apaisent. Tout d'un coup on en aimerait presque la terre entière!

Pourtant, on n'a pas gagné au Loto, non on s'est juste réconcilié avec la vie qui de nouveau nous sourit....

De temps en temps je fais un bilan de ma vie qui passe, plus le temps passe et plus j'angoisse de la vitesse à laquelle il file. Je sais que encore des peines j'en aurait, je sais que je n'ai pas fini de pleurer. Mais je sais aussi que des moments de bonheur intense, j'en aurai encore, et ces moments là, c'est d'eux que je veux me souvenir, ce sont eux que je veux transmettre...

Je n'ai jamais demandé la lune, j'ai juste toujours espéré la sérénité. Je sais à présent qu'elle n'est pas éternelle et quand je la rencontre, j'en profite, je la câline....

J'ai une angoisse terrible que tout s'arrête, que tout recommence à nouveau, mais je m'accroche, je prends ce qui vient, le bon comme le mauvais et je garde (j'essaye) à l'esprit les petits et grands bonheur.

Pour en arriver là, j'ai cheminé énormément, j'ai combattu mes angoisses et ce n'est pas terminé, je sais seulement ce que je veux et ce que je ne veux plus, je sais aussi que malheureusement on ne maîtrise pas tout, mais ce que je peux maîtriser et bien je le fais...

Voilà, j'avais envie de partager mes pensées avec vous, nous sommes le 19 août 2014. Il y aura d'autres jours noirs et ces jours là si je vous en parle, rappelez moi ce que j'ai écrit aujourd'hui....

Voir les commentaires

2014-07-30T19:41:21+02:00

L'habit ne fais pas.....

Publié par Corinne Duval-Pollet

Hello tous, juste un passage entre deux arrivages de visites. Mes billets n'attireront pas les foules c'est sûr ils n'ont aucune profondeur mais bon pas le temps ni l'envie, puis figurez vous que j'ai remarqué que OB bloque la fréquentation à 79% temps que l'on ne passe pas au Prémium, c'est à dire au blog payant... Et bien je m'en fiche pas mal... C'est un peu comme le taux de Handicap, on ne vous met pas au dessus de 79% à moins que vous soyez un légume, comme ça vous ne pouvez prétendre à pas grand chose comme c'est le cas de Césaire, c'est une HONTE...

Bon j'étais juste venue vous faire part d'une réflexion que j'ai eu en accrochant ma lessive...

J'ai un ami qui à chaque fois que je le rencontre me dit: "Tu es encore superbe aujourd'hui!"... A chaque fois je rigole, je ne me trouve pas du tout superbe et il me rétorque: "Tu as toujours de la couleur sur toi et c'est agréable..." et moi de lui répondre: "oui mais tu sais ce sont de vieilles fringues...."

J'ai donc pensé à ces échanges en décrochant mon linge un jour de la semaine dernière, ce qui m'a ensuite fait penser à l'expression "l'habit ne fait pas le moine"...

C'est vrai pour certaines personnes, mais je trouve que le noir à tout va, n'illumine pas les visages, c'est comme un uniforme, j'ai le même pensée pour le bleu marine en Total Look...

Le bleu pour moi c'est pour le jean et parfois (rarement) une jupe...

J'ai besoin de couleur dans ma vie, même quand elles ne sont pas dans ma tête, comme tout le monde j'ai mes bleus à l'âme, je les porte sur moi et je pense que l'air de rien elles influent sur mon humeur du jour, elles mettent du soleil dans la grisaille et si il fait beau et bien elles disent merci à la nature qui nous entoure...

J'ai trop vu le deuil dans mon enfance, le noir pendant trois ans, puis venait le gris que l'on appelait "demi-deuil" et nous enfants nous avions le droit au fameux Bleu Marine...

Au décès de mes plus chers, je n'ai pas porté de deuil, je mettais moins de couleurs c'est tout...

Une parti de la lessive du jour...
Une parti de la lessive du jour...

Une parti de la lessive du jour...

Voilà les réflexions que m'a apporté le fait d'accrocher du linge, comme quoi une Tache Ménagère amène à Penser... Je pense que la plupart du temps, je suis comme mes habits, pleine de couleurs dans la tête, j'ignore qu'elle est celle de la Douce Folie, mais je pense qu'elle est en majorité chez moi, lol. Bon comme il me semble pouvoir penser sans avoir à faire le grand ménage, de temps en temps je vous ferai part de ces divagations de mon Neurone ;-).

Et vous que pensez vous de l'Habit? Fait-il le Moine?

A bientôt

Voir les commentaires

2014-05-12T11:24:10+02:00

Pas pour demain.....

Publié par Corinne Duval-Pollet

Juste un petit mot avant de revenir plus longuement...

Non ce n'est pas pour demain que je vais prendre le temps de répondre aux commentaires ici, je fais juste l'effort de passer vous lire chez vous, commenter de temps en temps...

Pas le temps parce que il faut vraiment que je m'attaque au rangement dans la maison, c'est un véritable chaos.... Dans ma tête aussi c'est le chaos, un épuisement plus moral que physique... Des moments de bonheur intense, puis d'autres.......

Puis il y a la douleur physique qui me mine et me fiche en colère...

Et en même temps je peux aussi écrire que tout va bien! C'est à ne rien y comprendre???

Je suis du signe de la Balance qui est normalement un signe d'harmonie, alors je pense que OUI, il faut que je m'atèle au ménage et tout ira mieux...

Bisous tous....

Depuis un bon mois je viens de vivre des moments très forts. Il y a eu bien-sûr la naissance de Rosalie mais d'autres aussi. Tellement forts quasiment tous en même temps qu'il me faut maintenant, du calme, du silence, pour que je puisse les revivre tranquillement et les savourer pour pouvoir vous raconter. Puis il y en a aussi quelques-un que je n'ai pas envie de savourer, mais digérer au plus vite.... C'est ça la vie non?

Je vous donnerai la recette... Puis il y a eu Arlette mon AMIE et sa fille Nathy ♥
Je vous donnerai la recette... Puis il y a eu Arlette mon AMIE et sa fille Nathy ♥

Je vous donnerai la recette... Puis il y a eu Arlette mon AMIE et sa fille Nathy ♥

Voir les commentaires

2014-01-12T00:46:00+01:00

Réflexions d'insomniaque.....

Publié par Corinne Duval-Pollet

Tu as des journées bien remplies, elles sont même remplies avec du bonheur. Tout devrait bien aller alors!

Tu es fatiguée, tu vas te coucher et vite tu t’endors… Puis, une à deux heures après, te voilà réveillée, presque en pleine forme. Pourtant il n’est pas l’heure de se lever…. Tu te tournes dans le lit, une pensée arrive, puis une autre… Là, la seule solution et de te lever, l’ordinateur n’est pas éteint alors tu cherches des solutions, des réponses… Parce que malgré les journées heureuses, il y a le reste… Ce reste là ne te laisse jamais en paix ou alors il fait juste semblant…

Ce reste là est fait de soucis quotidiens, de ceux qui te pompent ton énergie, de ceux qui hypocrites qu’ils sont, te rappellent que toujours tu vas devoir combattre, que tu auras beau chercher des solutions, te créer un petit boulot pour faire face, ça ne sera pas assez….

Alors, malgré les bonheurs, ces soucis te bouffent, te chamboulent le caractère, te mettent une boule à l’estomac, ils enlèvent le sourire et l’humour à celui qui t’accompagne…

Alors dans ces moment là, tu as envie de tout plaquer, de te faire toute petite, dans ces cas là, tes aînés disparus te manquent cruellement, tu n’es plus qu’une petite fille qui a besoin de leur tendresse, mais ce n’est plus possible de l’être, de toute façon ils ne sont plus là, tu espère juste qu‘ils t‘entendent de là où ils sont, mais à force tu as des doutes…

Alors tu te mets devant l’ordi, tu écris ce qui te passe par la tête, tu es prête à croire aux miracles, aux fées aux…… Mais la petite fille est bien grande, au fond d’elle-même elle sait bien que….

Alors après avoir écrit ses tourments, elle  va reprendre le chemin de sa chambre, essayer de dormir et DEMAIN sera un autre jour…

Voir les commentaires

2013-12-27T22:06:00+01:00

Une histoire d'HUMEUR...

Publié par Corinne Duval-Pollet

 

 

                  Mon mari dirait "Ah voilà enfin ton vrai visage!", mes enfants aussi d'ailleurs...

Je suis d'une humeur de dogue... Et oui c'est comme ça, parfois je ne me contrôle plus et laisse aller mes mauvais penchant, "Je suis de mauvaise humeur", chuis pas triste hein ça n'a rien à voir, mais gare à qui ose s'y frotter, je suis mauvaise, je cloue le bec, j'assassine...........

Je suis comme le hérisson: "Qui s'y frotte, s'y pique..."

Et le pire dans tout ça??? Et bien c'est que je vais bien.        

Vu que nous sommes déjà presque le 28 décembre à l'heure où j'écris et que bientôt 2014 sera là, il se peut que cette humeur soit celle que j'aurai toute l'année à venir!!! Il me reste 4 jours pour me décider... TREMBLEZ MES LECTEURS....

Voir les commentaires

2013-11-04T20:15:00+01:00

Re-psttttt

Publié par Corinne Duval-Pollet

Ben voilà j'ai des choses à raconter mais...... LA FLEMME! La flemme ou peut-être pas envie, pas réellement bien... 

Je vais certainement perdre quelques abonnés mais peu-importe! Qu'est-ce qu'un blog comme le mien ? Ben pas grand chose: Pas envie forcément d'être dans l'air du temps, je sais que les tags sont à la mode, mais ça me barbe, je ne courre pas après les statistiques, les expressions qui font le buz et qui si je es employais m'amèneraient d'autre lecteurs m'indiffèrent alors les "allo mais" et autres bidules à la mode je m'en balance... Est-ce possible que j'écrive seulement pour moi ? Peut-être...

  Bon je divague, j'vous l'disais c'est pas l'moment... J'me casse...

Voir les commentaires

2013-08-21T18:25:00+02:00

La femme forte et rigolote....

Publié par Corinne Duval-Pollet

 

 

  Je connais une femme "forte et rigolote" de celles qui écoute, reçoit, encaisse toujours avec le sourire disant vaillamment IL FAUT POSITIVER...

Elle s'en prend pourtant des coups du sort cette femme là, bien souvent comme ce soir ses yeux sont humides malgré elle, les larmes sont juste au bord...

 

C'est certain, elle n'est pas forte en ménage, c'est pas qu'elle ne veut pas, elle a mal, très mal, seulement ça n'est pas écrit sur son visage....

 

  Souvent il y a du monde chez cette femme là, il faut dire que sa famille est sympa, un peu une tribue... Alors c'est sur que l'on y vient facilement, même y passer quelques jours. Il faut dire qu'elle aime ça aussi, elle aime voir les gens heureux...

 

  Comme elle écrit souvent ses bonheurs simples, peut-être qu'on la croit vraiment trèèèèès forte, sans gros soucis... Et pourtant si la femme forte racontait tout !!!!

 

Elle a de la chance cette femme c'est vrai, elle a des enfants courageux, adorables, elle n'ose pas trop les mettre en avant, elle n'aime pas trop se vanter cette femme là... Pourtant malgré leur amour, ce n'est pas toujours rose avec eux. La femme forte est une maman, elle écoute, elle essaye d'orienter mais elle ne juge pas. -"Vous avez le Libre Arbitre" qu'elle leur surine depuis la naissance....

 

Elle a des amis aussi cette femme là et lorsqu'elle donne son amitié, ce n'est pas pour faire semblant, elle est réelle.... Alors elle écoute, elle aide comme elle peut, la femme forte n'est pas riche, elle et sa tribue vivent dans le rouge, donc son aide ne peut être matérielle, elle le regrette d'ailleurs, mais malgré tout elle accueille comme si de rien...

 

 La femme forte dit de temps en temps "Pouces, je vais faire une pause " puis sa bonne nature reprend le dessus...

 

  Si par hasard vous la croisez cette femme là, demandez lui seulement si elle aussi a envie d'être écoutée pour de vrai parce que cette femme là malgré la multitude se sens très seule....

Voir les commentaires

2013-05-23T11:12:00+02:00

Je suis en deuil aujourd'hui.Bon vent Monsieur Moustaki

Publié par Corinne Duval-Pollet

 

C'est fou, je mets la chanson, je ferme les yeux, je chante avec et je pleure.... Je pourrai les chanter toutes, surtout celles de cet album...

Aujourd'hui, oui je suis en deuil, en deuil d'une partie de ma vie liée à ce chanteur, ce Grand MONSIEUR qu'était Georges Moustaki, poète chanteur et parolier d'exception... J'ai 17 ans, le style hippie, pleine de rêves de liberté, d'amour toujours, de fraternité. A l'heure où beaucoup à cette époque écoutent Led Zep, les Doors..... Je mets en boucle les albums de Moustaki et de Maxime Leforestier.

N'en déplaise à Pascal Nègre de chez Universal, je n'aurai pas besoin de lui laisser un centimes "C'est moche de votre part de surfer sur la mort pour vous remplir les poches !", ces 33 tours, je les ai encore, ils craquent un peu bien-sûr mais c'est encore mieux, j'ai 55 ans maintenant, moi aussi je craque de partout comme un vieux 33, j'ai vieilli avec eux. J'ai pris le Temps d'être Libre et "Vous savez quoi Monsieur Moustaki, cette LIBERTE là je vous la dédie et je ne suis pas prête de m'en séparer..."

 

 Georges.jpg

 

      Georges-M.jpg

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog